SI J’AVAIS SU….

Il faut être honnête je ne suis pas épargnée par les difficultés que peuvent rencontrer la plupart des aidants. Isolement, stress, épuisement … malgré la présence inconditionnelle de mon entourage j’ai le sentiment de vivre dans l’incompréhension et la solitude. Mais comment mes proches pourraient-ils deviner comment me venir en aide quand moi même je l’ignore!?

Le temps passe, mon mari se porte bien et supporte tant bien que mal les traitements. Tout le monde se réjouit pour nous des bons résultats à chaque IRM mais la vérité c’est que les jours fillent et cette maladie s’installe dans notre quotidien.  Aujourd’hui, nous avons perdu nos repères et je ne sais plus vraiment quelle est ma place ; aidant mais pas trop, chef d’entreprise mais toujours à la maison, maman présente à temps plein mais pas toujours disponible!!??

Quand la routine du quotidien reprend ses droits, pas facile pour les aidants de s’y retrouver! Après avoir fait preuve d’un total dévouement pour ma tribu me voilà démunie de mon grade de « pilier-familial ». La vérité c’est que notre vie ne sera plus jamais la même et qu’il faut que chacun trouve une nouvelle place.

Comment retrouver l’équilibre ? ben si je le savais, je n’écrirai pas cet article!! La bonne blague!! Alors pourquoi écrire si je n’ai pas encore trouvé les réponses ? Et bien encore et toujours pour le partage. Je ne sais pas comment font les autres ? Comment ils tiennent le coup ? (sans drogue, ni alcool, je précise!!) mais j’imagine que si j’avais été mieux informée, les choses auraient été différentes.

Les occasions ont pourtant été nombreuses … Je suis là, présente, bien plantée aux côtés de mon amoureux pour tous les rendez-vous importants.  Infirmières, oncologue, radiothérapeute, diététicienne…tous ont croisés ma route, tous reconnaissent l’influence bénéfique que peut avoir l’entourage sur le bien-être du patient et sa capacité à supporter la maladie et les traitements sur le long terme, mais quasiment aucun ne pose un regard attentif sur nous. Passée la porte du service oncologie me voilà devenue la femme invisible!!!

Bien entendu mes proches, eux, ont tiré la sonnette la sonnette d’alarme et j’ai fait en sorte de ne pas y prêter attention. Ils font déjà tellement, qui suis-je pour me plaindre, moi l’épouse en bonne santé, entourée de bonnes volontés toutes disposées à donner un coup de main!?

Finalement, avec le recul, je me rends compte que l’attitude des soignants à mon égard a été génératrice de mon « mutisme » (hihi…si ma psy lisait ça!!!). Ils ne me demandent pas comment je vis la situation, si je souffre, si je parviens à me reposer… Ils ne me demandent rien donc (inconsciemment) j’enregistre que je n’ai pas de raison d’être dépassée par les événements!

Mais, SI je n’étais pas devenu la femme invisible!?

SI J’AVAIS SU…que j’avais « le droit » d’être épuisée. SI J’AVAIS SU…que je risquais de me perdre dans ce combat. SI J’AVAIS SU… qu’il me serait presqu’impossible d’exprimer mes besoins et mes envies. Bref, vous voyez où je veux en venir ? SI les aidants étaient mieux pris en charge, nous serions de meilleurs soutiens pour nos proches qui eux même seraient plus forts pour combattre la maladie… PAS CON NON!!?? Bon on note l’idée et on tente de faire passer le message à qui de droit!

En attendant, je positive, j’avance à mon rythme et j’essaie de me déculpabiliser! J’apprends à m’écouter et à faire des pauses quand il faut. J’essaie de prendre confiance en moi. Je m’autorise à être PARFAITEMENT IMPARFAITE!

Si vous accompagnez un proche malade, dépendant ou en situation de handicap, je ne peux que vous encourager à aller à la rencontre d’autres aidants. Accepter le soutien de votre entourage, poussez la porte des associations, bousculez les médecins, faites entendre votre voix et autorisez-vous à vivre pour vous. Vôtre rôle est important mais pour l’assumer pleinement vous devez apprendre à vous écouter.

JUST HAPPY!!!

 

 

 

 

GK-8

Encore une avancée!! Le virus de la poliomyélite utilisé pour traiter le Glioblastome!!

L’article à découvrir c’est ici.

Le combat continu…

Gateau vapeur au chocolat

L’essayer c’est l’adopter!

Pour cette recette j’utilise un cuit-vapeur en verre à poser sur ma plaque chauffante. Un cuit-vapeur électrique doit également faire l’affaire. Le seul inconvénient avec ce mode de cuisson est qu’il faut trouver un plat qui entre dans le cuit-vapeur!!!

Les ingrédients (8 parts) :

  • 180g de chocolat noir 70%
  • 20cl de crème entière
  • 10cl de lait
  • 2 œufs
  • 60g de poudre d’amande
  • 60g de farine intégrale T150
  • 40g de sirop d’agave
  • 1 sachet de poudre à lever

La recette :

  • Faire fondre au bain marie le chocolat, la crème et le lait
  • Une fois le chocolat fondu, ajouter les œufs, le sirop d’agave, la poudre d’amande, la farine et la levure jusqu’à ce que le mélange soit homogène
  • Avant d’y mette l’appareil, chemiser le moule avec une feuille de papier sulfurisé ou un peu de beurre et de farine (plus green!!)
  • Porter à ébullition l’eau du cuit-vapeur
  • Placer le moule dans le cuit-vapeur pour 30 min environ. Lorsque je démarre la cuisson, je réduis à feu moyen pour avoir suffisamment de vapeur mais pas trop non plus.
  • Vérifier la cuisson en traversant le cœur du gâteau avec la lame d’un couteau, elle doit ressortir propre.

Ce mode de cuisson permet d’obtenir un gâteau moelleux et très aéré. Pour les adeptes de la cuisson au four il faudra 20min de cuisson à 180° ; le résultat sera un peu plus sec.

Madeleines aux pépites de chocolat

Une recette express, parfaite pour un dimanche après-midi un peu speed!

Les ingrédients (pour 9 madeleines) :

  • 2 oeufs
  • 50g de poudre d’amande
  • 50g de farine intégrale
  • 40g de sucre de coco
  • 7cl d’huile de colza
  • 1/2 càc de vanille en poudre (facultatif)
  • 1/2 sachet de levure
  • Une pincée de sel
  • Des pépites de chocolats 70% (pour la quantité je fais en fonction de ce qu’il me reste dans le placard ou de mes envies plus ou moins gourmandes)

La recette :

  • Préchauffer le four à 200°
  • Mélanger tous les ingrédients sauf les pépites jusqu’à obtention d’un pâte homogène
  • Ajouter les pépites de chocolat
  • Répartir dans les moules et laisser cuire 10min.

 

Défi zéro gaspi #CLAPDEFIN

Déjà la fin de cette belle aventure et je ne suis pas peu fière de livrer nos résultats.

Avant de parler chiffre je tenais à partager ces changements tout simples, voire évidents, que nous avons mis en place à la place à la maison :

  • La révolution du SOPALIN : alors là, je vous garanti que ce truc qu’on sort à tort et travers pour la moindre petite tâche ne sert absolument à rien. Quelques chiffons, éponges et serviettes de tables feront très bien le job et éviterons de surcharger la poubelle.
  • Le syndrome du frigo vide : pour réduire le gaspillage j’évite de me ruer dans mon supermarché à la moindre occasion. Je fais avec ce qu’il y à la maison et j’attends que mon frigo soit complètement vide avant de refaire des courses.
  • L’atout compost : on ne va pas se mentir notre allié de poids durant cette expérience aura été l’acquisition d’un composteur. Je cuisine BEAUCOUP alors les épluchures et autres déchets organiques prenaient grande place dans notre container. Aujourd’hui, le sac des ordures ménagères est au régime sec et on attend avec impatience notre premier compost!!!
  • Ce qui coule de source : boire l’eau du robinet! Il y a encore quelques mois je vous aurais dit « noooonnnn, boire cette eau au goût de javel … pas pour moi!!! ». Finalement on s’y fait. Petite astuce pour le goût : on fait décanter l’eau une heure avant de la consommer.
  • Bocaux addict : le verre est un matériau sain avec un excellent taux de recyclage ; du coup je privilégie les jus et les conserves dans des contenants en verre. Au départ, ça a fait grimper le poids de nos déchets et même s’il vaut mieux jeter 1kg de verre qu’1kg de plastique j’étais un peu frustrée par ces « mauvais résultats ». Je me suis donc mise à réutiliser ces contenants … exit l’achat de boites de conservation, je les remplace par mes bocaux en verre!

En dehors de ces gestes qui transforment peu à peu notre quotidien, c’est notre façon de consommer qui a évoluer au fil des semaines. Avoir le réflex de l’occasion avant d’envisager d’investir dans du neuf et réfléchir à la réelle utilité d’un objet ou d’un vêtement (est-ce une envie ou un besoin?) … nous prenons conscience de l’impact de notre comportement sur notre environnement et souhaitons donné de bons repères à nos enfants.


Je dis toute la vérité, rien que la vérité!!!???

Plein phares sur nos loupés ZD : les recettes DIY de liquide vaisselle et de dentifrice n’ont pas remportées un franc succès et j’ai été très surprise de découvrir l’existence du papier toilette réutilisable … chacun ses limites, perso je ne suis pas prête à passer ce pas.

Et puis pour être honnête jusqu’au bout, je dois admettre que le composteur je trouve ça « dégueu » mais bon il a le mérite d’être vraiment utile dans la réduction des déchets ; je me suis concertée avec moi même et la décision a été prise à l’unanimité des voix que Monsieur était promu chef compost’ … problème réglé!

Ce que j’ai surkiffé : la chine du dimanche matin. Je me suis découvert une réelle passion pour l’achat d’occasion. J’adore trainer sur les brocantes (avec ma maman) et être l’affût de jolies trouvailles. C’est un vrai moment de détente et cela m’a fait réaliser de belles économies sur mon budget shopping, ce qui ne déplait pas au trésorier familial.


Alors voilà, l’expérience a été une vraie révélation pour moi, les échanges avec les autres participants et l’association ont été très enrichissant et je partage avec grand plaisir (et un peu de fierté) les résultats de notre « BAC déchets – Mention très bien » :

Pour le groupe :
 42% de réduction des déchets !!!
– Ordures ménagères: – 52%
– Recyclables: – 17%
– Papier-Carton: – 44%
– Verre: – 26%

Pour notre foyer :
52% de réduction des déchets !!!
– Ordures ménagères: – 62%
– Recyclables: – 63%
– Papier-Carton: – 66%
– Verre: – 4%

A la recherche d’un mode de vie plus sain nous avons trouvé dans la démarche « zéro déchet » un moyen de vivre mieux au quotidien et d’être acteur de notre environnement en transmettant à nos enfants des valeurs plus respectueuses de la nature.

HAPPY ENDING!!!

 

Salade fraîche courgette, poivron, féta

Le soleil s’installe (eeuuh oui même en Picardie!!!) et avec lui l’envie de manger frais et léger. Une recette salée pleine de ressource puisque l’on peut la décliner au gré de nos idées!!!

Je ne fais pas souvent de recettes salées car quand je prépare les repas c’est souvent à l’instinct sans vraiment anticiper! Et la précision dans les dosages étant moins contraignantes que pour les préparations sucrées, il m’est plus difficile de rédiger des recettes. Cette fois, je n’avais rien prévu non plus (ben oui, on ne change pas une équipe qui gagne!!) mais Monsieur s’est littéralement jeté sur son assiette de courgettes froides alors … forte de ce succès inattendu j’ai eu envie de partager!

Les ingrédients (pour env. 6 personnes) :

  • Une belle courgette
  • Un poivron rouge
  • Un poivron jaune
  • Un petit oignon rouge
  • Un sachet de pignons de pin
  • Un morceau de Féta
  • Huile d’olive
  • Vinaigre balsamique
  • Basilic
  • Sel, poivre

La recette :

  • Epépiner les courgettes et les poivrons et les couper ensuite en tout petits dès
  • Faites cuire légèrement les courgettes et les poivrons à la vapeur. Une dizaine de minutes pour moi car j’utilise un cuit-vapeur en verre ; si vous le faites à la cocotte-minute je pense que 5min devraient suffire. Les légumes doivent être cuits mais encore un peu ferme
  • Pendant ce temps, faites dorer les pignons dans une poêle
  • Une fois les cuissons terminées, laisser refroidir le tout.

Le dressage :

  • Couper finement l’oignon rouge
  • Couper la féta en dès
  • Mettre dans un saladier la préparation courgette/poivron, les pignons de pin, l’oignon rouge et la féta
  • Assaisonner selon vos goût, moi j’ai mis un filet d’huile d’olive, un peu de vinaigre balsamique, du basilic, du sel et du poivre.

Je le présente ici sur une tartine de pain complet accompagné d’une salade.

Variante :

  • Avec les mêmes ingrédients : vous pouvez utiliser ce mélange dans une base de cake salé pour l’apéritif
  • Avec uniquement le mélange courgette/poivron : ajouter quelques olives, de la sauce tomates et faire réchauffer à feu doux. Vous voilà avec une excellent bolo végétarienne!

Bon appétit!!

Mes indispensables

Consommer mieux ok, mais concrètement ça veut dire quoi (pour nous) ?

En ce qui nous concerne, la réponse se trouve dans nos placards!!!! Après quelques mois de traque contre les glucides superflus, je commence à trouver de nouveaux repères culinaires et ma liste de course a quelque peu évoluée.

Alors, je remplace quoi par quoi ?

  • Les pâtes : pâtes au blé complet cuites aldente
  • Le sucre de table (blanc) : sucre de coco, le miel d’acacia, le sirop d’agave
  • La farine de blé : farines complètes, farine d’orge mondé, farine de pois chiche et poudre d’amande
  • Le chocolat : chocolat noir minimum 70% et le cacao en poudre 100%
  • Les matières grasses : huile d’olive, de colza, de noisette et de coco
  • La pomme de terre : patate douce
  • Les conserves : par des légumes frais, de saison et de préférence bios
  • Le gouters industriels : des fruits frais et secs.

Grâce a ces petits changement, nous sommes parvenus à quasiment supprimer la consommation de mauvais sucres. Nous essayons également de privilégier les aliments à indice glycémique faible et modéré, c’est à dire ayant un impact raisonnable sur l’élévation du taux de sucre dans le sang.

Soyons honnête je ne prends pas tous les jours le temps de tout préparer moi même!!! Alors pour les jours plus speed j’ai recours à quelques produits transformés.
Astuce : j’utilise depuis plusieurs mois l’application Yuka qui me permet de connaître la valeur nutritionnelle de ce que j’achète, mais surtout d’en savoir plus sur les additifs éventuellement présents dans les quelques produits transformés dont je me sert pour les repas express.

Chaud devant!! Et les modes de cuisson, on en parle ?

J’avoue cela a été une petite découverte pour moi mais le mode cuisson peut être un allié de poids lorsque l’on est en quête d’une alimentation saine. Acheter des produits sains et de qualité c’est une chose mais si une fois passé en cuisine on maltraite la marchandise nos efforts n’aurons pas servi à grand chose.

Ce que j’ai retenu de mes petites recherches : les modes de cuisson peuvent altérer considérablement la composition nutritionnelle des aliments. Au delà de 100°, les particularités des nutriments contenues dans la nourriture se dégradent, il faut donc éviter les cuissons à haute température (four, poêle, barbecue par exemple) au profit des cuissons plus douces comme la cuisson vapeur, à l’étouffé, à l’eau mais aussi le wok ou la papillote au four (basse température).

Bien entendu dans l’alimentation le plaisir est PRI-MOR-DIAL!!!! Alors, de temps en temps, on se fait une bonne grillage ou une pizza bien gratinée!!

Ce qu’il faut retenir c’est que, quels que nos objectifs, nos envies, nos besoins ou nos croyances, il est possible de changer radicalement notre mode vie. Ne soyez pas trop exigeants ; prenez le temps, écoutez vous,  acceptez de vous tromper et surtout vivez ces changements avec bonheur et sans contraintes.

Petit rappel : je ne suis pas ni nutritionniste ni diététicienne et encore moins experte culinaire. Nous suivons notre instinct et nos propres convictions.

GK-6

SPORTEZ-VOUS BIEN!!!!

Un article super intéressant sur Science et vie qui parle des effets bénéfiques du sport sur la santé en général mais aussi des bienfaits qu’il peut apporter aux personnes atteintes d’un cancer. On parle également des choses qui fâchent ; et oui, le sport sur ordonnance, c’est bien … le sport sur ordonnance et pris en charge (au moins en partie) ce serait mieux!!!???

Pour la lecture c’est ici.

Bon en attendant que les choses avancent, on prend nos baskets, on sort, on marche, on court (si on peut), on évite l’ascenseur au profit de l’escalier, bref on se bouge le popotin parce que ça nous fait du bien!!!!

GRANOLA AMANDES COCO

Une recette qui nous permet de démarrer la journée du bon pied!! Inspirée d’une création d’Ella HAGEGE … si vous êtes en quête d’une alimentation plus saine je vous invite à découvrir son site Megalow Food il regorge de recettes gourmandes et équilibrées.

Les ingrédients :

  • 70g d’amandes
  • 100g de flocons d’avoine
  • 30g de son d’avoine
  • 50g de noix de coco rapée
  • 30 d’huile de coco
  • 40g de miel d’acacia

La recette :

  • Préchauffer le four à 180°
  • Concasser grossièrement les amandes
  • Mélanger tout les ingrédients secs : amandes, flocons d’avoine, son d’avoine et noix de coco
  • Ajouter l’huile de coco, le miel et mélanger de façon à bien humidifier la préparation
  • Etaler sur une plaque recouverte d’une feuille de cuisson en une couche homogène. Perso, je fais une couche un peu épaisse, je trouve que j’obtiens de plus beaux morceaux après cuisson de cette manière.
  • Enfourner 25 min et laisser refroidir complétement avant de casser le granola et le stocker dans un bocal hermétique.

Ici je l’ai présenté avec du yaourt nature (maison) et quelques boules de pastèque.

 

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑