Mes indispensables

Consommer mieux ok, mais concrètement ça veut dire quoi (pour nous) ?

En ce qui nous concerne, la réponse se trouve dans nos placards!!!! Après quelques mois de traque contre les glucides superflus, je commence à trouver de nouveaux repères culinaires et ma liste de course a quelque peu évoluée.

Alors, je remplace quoi par quoi ?

  • Les pâtes : pâtes au blé complet cuites aldente
  • Le sucre de table (blanc) : sucre de coco, le miel d’acacia, le sirop d’agave
  • La farine de blé : farines complètes, farine d’orge mondé, farine de pois chiche et poudre d’amande
  • Le chocolat : chocolat noir minimum 70% et le cacao en poudre 100%
  • Les matières grasses : huile d’olive, de colza, de noisette et de coco
  • La pomme de terre : patate douce
  • Les conserves : par des légumes frais, de saison et de préférence bios
  • Le gouters industriels : des fruits frais et secs.

Grâce a ces petits changement, nous sommes parvenus à quasiment supprimer la consommation de mauvais sucres. Nous essayons également de privilégier les aliments à indice glycémique faible et modéré, c’est à dire ayant un impact raisonnable sur l’élévation du taux de sucre dans le sang.

Soyons honnête je ne prends pas tous les jours le temps de tout préparer moi même!!! Alors pour les jours plus speed j’ai recours à quelques produits transformés.
Astuce : j’utilise depuis plusieurs mois l’application Yuka qui me permet de connaître la valeur nutritionnelle de ce que j’achète, mais surtout d’en savoir plus sur les additifs éventuellement présents dans les quelques produits transformés dont je me sert pour les repas express.

Chaud devant!! Et les modes de cuisson, on en parle ?

J’avoue cela a été une petite découverte pour moi mais le mode cuisson peut être un allié de poids lorsque l’on est en quête d’une alimentation saine. Acheter des produits sains et de qualité c’est une chose mais si une fois passé en cuisine on maltraite la marchandise nos efforts n’aurons pas servi à grand chose.

Ce que j’ai retenu de mes petites recherches : les modes de cuisson peuvent altérer considérablement la composition nutritionnelle des aliments. Au delà de 100°, les particularités des nutriments contenues dans la nourriture se dégradent, il faut donc éviter les cuissons à haute température (four, poêle, barbecue par exemple) au profit des cuissons plus douces comme la cuisson vapeur, à l’étouffé, à l’eau mais aussi le wok ou la papillote au four (basse température).

Bien entendu dans l’alimentation le plaisir est PRI-MOR-DIAL!!!! Alors, de temps en temps, on se fait une bonne grillage ou une pizza bien gratinée!!

Ce qu’il faut retenir c’est que, quels que nos objectifs, nos envies, nos besoins ou nos croyances, il est possible de changer radicalement notre mode vie. Ne soyez pas trop exigeants ; prenez le temps, écoutez vous,  acceptez de vous tromper et surtout vivez ces changements avec bonheur et sans contraintes.

Petit rappel : je ne suis pas ni nutritionniste ni diététicienne et encore moins experte culinaire. Nous suivons notre instinct et nos propres convictions.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑